L’orthographe et l’usage de la grammaire

  • Mise à jour

Comment est-ce possible que des fautes soient présentes chaque jour sur les médias du service public ? Que fait donc la RTBF pour améliorer l’orthographe et la grammaire sur ses médias ?

Pour la publication web, la RTBF s’appuie sur des outils de correction orthographique. Au vu de la masse de contenus qui sont rédigés et publiés chaque jour (plus de 1000 articles pour la rédaction info par exemple), ces outils sont bien utiles. La relecture par les collègues est loin d’être systématique.

Un correcteur est en fonction au journal télévisé. Il se charge de vérifier les titres, sous-titres et traductions avant la mise à l’antenne. Les erreurs, fautes de frappe ou coquilles sont plus souvent le résultat de la précipitation du direct que d’une erreur d’attention ou d’une incompétence. Le journal télévisé est un exercice à flux tendu. Vous l’ignorez peut-être mais certains sujets du JT ne sont pas encore finalisés au moment du lancement du journal. Les journalistes et les équipes en régie doivent parfois réagir très vite, en à peine quelques secondes, assurer le direct. Cela laisse moins, voire pas du tout, de temps à la vérification.   

La RTBF améliore ses outils de correction automatique, met en place de la formation continue pour ses collaborateurs, l’usage de la langue fait partie des formations des collaborateurs.

L’objectif est surtout de réduire les erreurs grossières car il y aura toujours des fautes d’inattention ou des coquilles.

Qu’il s’agisse de l’une ou l’autre, vous pouvez en tous cas nous aider à améliorer l’orthographe sur nos médias. Si vous repérez une faute, une coquille, une erreur, mentionnez-le nous via "Vous souhaitez nous écrire" ci-dessous. Nous la corrigerons. Merci !

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 1 sur 2

Accès direct